Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de La CGT d'Alès
  • Le blog de La CGT d'Alès
  • : Blog Union Locale CGT Ales
  • Contact

TRACTS


  Rassemblement 4 Mai

Saint Martin de Valgalgues

 Cliquez ici--


tract4mai NEW


 


 



 

  Pétition Non au Travail du Dimanche

 

 


Rechercher

AGENDA

PERMANENCE JURIDIQUE,

SANS Rendez-Vous :
LES MERCREDIS

DE 9 H A 12H00

ET DE 14 H à 17 H


 


Texte Libre
















11 novembre 2015 3 11 /11 /novembre /2015 10:11
Les Fonctionnaires MERITENT...... moins de mépris
Les Fonctionnaires MERITENT...... moins de mépris
LA RÉMUNÉRATION À LA PERFORMANCE EST ANTINOMIQUE DU SERVICE PUBLIC
 
 
Les défenseurs de la rémunération à la performance estiment que les fonctionnaires sont peu productifs parce qu’ils ne sont pas motivés en raison de leurs garanties statutaires. Bien que cela reste à discuter, ne serait-ce parce que le statut général, pour peu que l’on veuille bien lui faire jouer pleinement son rôle, permet de prendre en compte le niveau d’investissement des personnels, il n’en demeure pas moins que ce raisonnement sert de base aux initiateurs de la rémunération au mérite. Or, un tel raisonnement, qui transpose les dispositifs en vigueur dans le secteur privé, écarte notamment une donnée fondamentale : la nature des missions du service public, et plus particulièrement l’objectif égalitaire qui doit être celui du service public rendu aux usagers. Or, s’il y a rémunération à la performance c’est le quantitatif que mesurera l’indicateur qui sera privilégié, et ce au détriment de la qualité du service public, en privilégiant ce qui est quantifiable, et ensuite, en privilégiant les missions plus « faciles » à atteindre - notamment en terme de temps. 
 
Pour le Syndicat C.G.T d’autres voies existent pour une meilleure efficacité du Service Public :
 
  On peut rapidement relever les effets négatifs de la rémunération à la performance, au travers de la mise en concurrence des personnels entre eux, avec ses conséquences sur le travail d’équipe, sa cohérence, et donc y compris sur l’efficacité tout court. 
 
  On pourrait trouver des réponses efficaces au travers d’une profonde démocratisation de la fonction publique, permettant aux usagers notamment de mesurer le niveau de réponse apporté à leurs besoins ainsi que par une pleine application de ce qui fonde le statut général, par exemple en matière d’avancement, de promotions… ou encore bien entendu par la question des moyens.
 
Et d’ailleurs n’est-ce pas là le nœud du problème ?
 
 
N’est-ce pas avec la crise des finances publiques que prend forme l’idée de la rémunération à la performance ?
 
N’est-ce pas en pleine crise salariale et l’impossibilité de parvenir à un accord avec aucune organisation syndicale que le Macron nous ressort « la rémunération au mérite » de son chapeau ?
 
 
Et la mise en place progressive de tels systèmes ne s’accompagne-t-elle pas, parallèlement, d’une diminution des moyens de la fonction publique, notamment en emplois ?
 
 
Oui, l’efficacité du service public passe par d’autres voies que celles dans laquelle on est en train de l’engager
 
 
 
 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Union Locale CGT Alès
commenter cet article

commentaires

Musique de Fond

 

VALIDEZ POUR ARRETER LA MUSIQUE DE FOND