Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de La CGT d'Alès
  • Le blog de La CGT d'Alès
  • : Blog Union Locale CGT Ales
  • Contact

TRACTS


  Rassemblement 4 Mai

Saint Martin de Valgalgues

 Cliquez ici--


tract4mai NEW


 


 



 

  Pétition Non au Travail du Dimanche

 

 


Rechercher

AGENDA

PERMANENCE JURIDIQUE,

SANS Rendez-Vous :
LES MERCREDIS

DE 9 H A 12H00

ET DE 14 H à 17 H


 


Texte Libre
















6 juillet 2016 3 06 /07 /juillet /2016 20:45
DROIT DE REPONSE UL ALES SUITE A ARTICLE DE MIDI-LIBRE
DROIT DE REPONSE UL ALES SUITE A ARTICLE DE MIDI-LIBRE

L’Union Locale des syndicats CGT d’ALES entend répondre à plusieurs articles qui sont parus dans un contexte visant à déstabiliser le syndicat CGT.

 

 

Elle entend indiquer qu’elle n’a jamais licencié aucun de ses salariés et que si une salariée en arrêt maladie a estimé devoir saisir le conseil de prud’hommes, seule cette juridiction a vocation à juger du caractère fondé ou non de ce recours consistant pour une salariée à solliciter dédommagements alors qu’elle n’a jamais fait l’objet d’un licenciement….

 

 

En tout état de cause, aucun licenciement n’est intervenu à l’initiative de l'Union Locale CGT d'Alès qui au contraire dans le cadre de son activité permanente reçoit dans ses permanences juridiques des centaines de salariés en grande difficulté et leur apporte soutien et conseils.

 

Il est donc regrettable que le syndicat CGT fasse l’objet dans ce contexte social tendu d’attaques ayant pour but de le discréditer alors qu’il reste un pilier de la défense salariale

 

 

Ci-après intégralité de l'article envoyé à Midi-Libre :


LA CGT UN PATRON COMME LES AUTRES

Monsieur

Je voudrais réagir à votre article concernant le recours devant le Conseil des Prud'hommes que tu résumes en fait à ce que "la CGT est un Patron comme les autres".

Ce résumé "accrocheur" me déçoit un peu de votre part. Je vous pensais un journaliste spécialisé dans le juridique sérieux dans vos approches. Or pour le cas précis vous manquez singulièrement de probité. En effet, faire le parallèle entre "l'affaire" Bireaud et l'affaire de la salariée de l'Union Locale est malhonnête. En effet, comme vous le savez, Olivier Bireaud a lui été LICENCIE par son Employeur et ce (comme vous le savez aussi) suite au Congrès de la Fédération Commerce et Services au cours duquel il s'était opposé à la Direction Fédérale sortante et avait porté un motion qui avait recueilli plus de 40 % des voix. Son licenciement était donc un licenciement "politique" et en sa qualité de salarié, il a effectivement saisi le Conseil des Prud'hommes qui a reconnu les torts de son Employeur, la Fédération Commerce et Services.

 

Pour le cas de la Salarié de l'Union Locale il en va tout autrement, comme on dit comparaison n'est pas raison, car elle n'a pas été licenciée et elle était en longue maladie, mais elle a saisi les prud'hommes pour se trouver une porte de sortie, son état physique ne lui permettant plus de reprendre son activité au sein de l'Union Locale au service juridique. Et si nous avions été un Patron comme les autres comme vous vous plaisez à l'indiquer, sa saisine du Conseil des Prud'hommes elle l'aurait faite pour licenciement pour faute..

 

Alors comparer ces 2 affaires et dire que la CGT agit comme les pires des Patrons même si actuellement ça va dans le sens de la "casse orchestrée" et du dénigrement de notre Organisation syndicale je vous le répète, c'est malhonnête.
D'ailleurs nous verrons quelles seront les conclusions du Conseil des Prud'hommes dans l'affaire où l'Union Locale est citée.

 

Sans rancune, mais je tenais quand même à vous faire ces remarques car quand j'ai lu votre article j'étais un peu dégoûté....Mais sachez qu'à l'Union Locale, chaque jour ce sont des dizaines de salariés dans la détresse que nous accueillons et que nous renseignons car eux ils subissent effectivement les agissements des pires des patrons auxquels vous, vous nous comparez.

Bonne soirée

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Union Locale CGT Alès
commenter cet article

commentaires

Musique de Fond

 

VALIDEZ POUR ARRETER LA MUSIQUE DE FOND