Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de La CGT d'Alès
  • Le blog de La CGT d'Alès
  • : Blog Union Locale CGT Ales
  • Contact

TRACTS


  Rassemblement 4 Mai

Saint Martin de Valgalgues

 Cliquez ici--


tract4mai NEW


 


 



 

  Pétition Non au Travail du Dimanche

 

 


Rechercher

AGENDA

PERMANENCE JURIDIQUE,

SANS Rendez-Vous :
LES MERCREDIS

DE 9 H A 12H00

ET DE 14 H à 17 H


 


Texte Libre
















4 juillet 2017 2 04 /07 /juillet /2017 10:31
LA CASSE DU SERVICE PUBLIC FERROVIAIRE EST SUR DE …BONS RAILS
LA CASSE DU SERVICE PUBLIC FERROVIAIRE EST SUR DE …BONS RAILSLA CASSE DU SERVICE PUBLIC FERROVIAIRE EST SUR DE …BONS RAILS
LA CASSE DU SERVICE PUBLIC FERROVIAIRE EST SUR DE …BONS RAILS

Les Médias nous ont vanté la mise en circulation des nouvelles lignes TGV et les nouvelles prouesses technologiques qui vont avec.

Mais, comme les autoroutes les nouvelles lignes sont concédées à des grands groupes privés : Eiffage pour la ligne Paris-Le Mans (2,8 milliards d'euros) et Lisea (filiale du groupe Vinci) pour la liaison Tours-Bordeaux (7,8 milliards d'euros) se partagent le gâteau. 


Ces partenariats public-privé concernent les coûts de construction mais également, et c'est une première, l'exploitation. Ainsi, les TGV qui circulent entre Tours et Bordeaux s'acquitteront des péages ferroviaires (environ 250 millions d'euros par an selon les estimations) non plus à SNCF Réseau (ex-RFF) comme d'ordinaire, mais directement à ces groupes privés, et ce pour une durée de concession de 50 ans. 


Conséquence : des pertes sèches pour l'opérateur public estimées à 90 millions d’€ sur les 6 premiers mois d'exploitation, et une augmentation du prix des billets pour les usagers, en moyenne 6 € pour rallier Bordeaux et 10 € pour la ligne bretonne. 


Loin des missions de service public de transports, ces contrats de concession reviennent à privatiser les profits en collectivisant les pertes. 


Pour la construction de la ligne Tours-Bordeaux, la filiale de Vinci n'a sorti que 778 millions de fonds propres.

Le reste ?

Des emprunts garantis... par l'État qui viendront gonfler notre Dette Publique qui elle sert de prétexte à la Casse de nos conquêtes sociales


De tout cela peu très peu de commentaires médiatiques ce

Week-end !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Union Locale CGT Alès
commenter cet article

commentaires

Musique de Fond

 

VALIDEZ POUR ARRETER LA MUSIQUE DE FOND