Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de La CGT d'Alès
  • Le blog de La CGT d'Alès
  • : Blog Union Locale CGT Ales
  • Contact

TRACTS


  Rassemblement 4 Mai

Saint Martin de Valgalgues

 Cliquez ici--


tract4mai NEW


 


 



 

  Pétition Non au Travail du Dimanche

 

 


Rechercher

AGENDA

PERMANENCE JURIDIQUE,

SANS Rendez-Vous :
LES MERCREDIS

DE 9 H A 12H00

ET DE 14 H à 17 H


 


Texte Libre
















11 octobre 2014 6 11 /10 /octobre /2014 18:29

CROIZAT

 

« Mettre définitivement l’homme à l’abri du besoin, en finir avec la souffrance et les angoisses du lendemain ».

 

Telle fut la devise d’Ambroise Croizat, ministre du Travail de 1945 à 1947, bâtisseur de la sécurité sociale et originaire de Notre-Dame-de-Briançon en Savoie, où il naît le 28 janvier 1901.

Une stèle vient de lui être dédiée au cœur de la Léchère, commune de Savoie.

 

Son père, manœuvre à l’entreprise naissante des « Carbures Métalliques », vit alors comme un fils d’usine: 12 heures par jour pour 8 sous de l’heure; A peine le prix du pain.

L’enfant grandit entre les fours et ceux qui rêvent d’espoir et de solidarité. C’est ainsi qu’Ambroise prit le relais du père.

 

Installé à Lyon dès 1914, après un passage à Ugine, commune de Savoie, il s’engagea dans l’action et grimpa rapidement dans la hiérarchie syndicale. Excellent orateur, animateur des grèves de la métallurgie alpine, il devint en 1927 secrétaire général de la fédération CGTU des métaux.

 

Élu député communiste de Paris sous le Front Populaire en 1936, il forgea les grands acquis de mai 3, entre autres:

> Les congés payés,

> La semaine de quarante heures,

> La loi sur les conventions collectives dont il est l’auteur.

> Les délégués du personnel

1939, l’orage de guerre approche: Arrêté à l’aube de 1940, il fut déporté en Algérie au bagne de Maison Carrée.

 

Libéré lors du débarquement anglo-américain d’Alger en novembre 1942, il entra en résistance, et anima, aux côtés du Général De Gaulle, la commission consultative qui entourait le gouvernement provisoire français.

De retour en France à la Libération, il fut nommé  au poste de ministre du travail par le Général de Gaulle.

Commença alors une œuvre considérable qui, en 2 années de labeur et d’humilité, laissa au pays les plus belles traces de son identité sociale.

 

Ambroise Croizat fut en effet:

> le bâtisseur de la Sécurité sociale,

> l’inventeur des Comités d’entreprise,

> la créateur de la Médecine du travail,

> l'organisateur de la Formation professionnelle.

Il attacha son nom aux grandes inventions sociales de la Libération entre autres la création des CE, de la medecine du travail de la prévention dans l'entreprise, et puis le statut des mineurs, celui des électriciens et gaziers, de la fonction publique ainsi que la généralisation de la retraite à tous les salariés et de toutes les nouvelles prestations sociale et familiales.

 

CNR

 

Il mourut le 10 février 1951. Un million de personnes l’accompagnèrent au cimetière du Père Lachaise où il repose, dans l'un des plus grands enterrements du siècle.


 

LA SECU, C'EST VOUS, C'EST NOUS

LA SECU ON S'EST BATTU POUR LA GAGNER, ON SE BATTRA POUR LA GARDER


TOUS DANS LA RUE LE 16 OCTOBRE

10 H 30 DEVANT LA SOUS-PREFECTURE D'ALES

 

16

 

tract16101.JPG

 

tract16102.JPG


Partager cet article

Repost 0
Published by Union Locale CGT Alès
commenter cet article

commentaires

Musique de Fond

 

VALIDEZ POUR ARRETER LA MUSIQUE DE FOND