Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de La CGT d'Alès
  • Le blog de La CGT d'Alès
  • : Blog Union Locale CGT Ales
  • Contact

TRACTS


  Rassemblement 4 Mai

Saint Martin de Valgalgues

 Cliquez ici--


tract4mai NEW


 


 



 

  Pétition Non au Travail du Dimanche

 

 


Rechercher

AGENDA

PERMANENCE JURIDIQUE,

SANS Rendez-Vous :
LES MERCREDIS

DE 9 H A 12H00

ET DE 14 H à 17 H


 


Texte Libre
















28 septembre 2011 3 28 /09 /septembre /2011 20:17

Droit de réponse aux propos de Monsieur Max Roustan, propos retransmis dans le Midi Libre du samadi 24 septembre à la rubrique Bogues et Bugs

 

Les bouffons ne font rire que leurs maîtres

 

A l’heure où l’UMP et le gouvernement sont empêtrés dans la sale affaire dite de Karachi, et des financements occultes, le président du comité départemental de l’UMP, député maire d’Alès, président de l’agglo et de bien d’autres institutions, assujetti à l’impôt sur la fortune grâce aux indemnités colossales qu’il encaisse, Monsieur Roustan pour faire diversion lors de l’inauguration du salon de l’habitat, emboîte le pas de ses maîtres les Wauquiez, Besson et Hortefeux….. Prétendant qu’une entreprise du Grand’Alès recherche vainement cinquante personnes, il se fend d’une petite phrase, remake des précités, je cite : « A force de vivre dans l’oisiveté et l’assistanat, ça va mal finir ». Comment doit on interpréter ce propos injurieux : mépris envers les précaires, les privés d’emploi, menaces, ou peut être prend il conscience tardivement qu’à force de maintenir les populations dans la misère, cela risque de mal finir pour la caste dirigeante et ses vassaux.

Si la situation n’était pas aussi catastrophique, cela prêterait à rire. Gardons bien en mémoire que seule la politique menée par le gouvernement est responsable de la paupérisation de la société, des fermetures d’entreprises, en un mot de la crise économique que nous subissons de plein fouet.

Vouloir faire porter la responsabilité aux plus pauvres est lâche, irresponsable et dénué de tous fondements. Monsieur le Maire sait très bien que les contrats proposés par cette entreprise sont des contrats de misère, qui ne permettent pas aux salariés de vivre décemment.

Au lieu de défendre le sous-emploi, Monsieur Roustan aurait été bien inspiré, de mettre toutes ses forces pour empêcher la fermeture de Richard Ducros. A ce il a préféré un écoquartier à la vie d’une entreprise, fleuron de la métallurgie. Elle faisait vivre plus de deux cent familles et je ne compte pas les emplois induits.

Un syndicaliste vous l’a dit Monsieur le Maire, « les Alésiens ne mangent pas des fleurs ».

Je me permets de confirmer, nous ne sommes pas des herbivores, encore moins des bêtes de somme, l’esclavage est révolu et vous pouvez compter sur la CGT pour défendre les vrais emplois et les intérêts des salariés.

 

Bernard Vire

Comité des Privés d’emploi et précaires CGT

Chômeurs Rebelles

Partager cet article

Repost 0
Published by Union Locale CGT Alès
commenter cet article

commentaires

Musique de Fond

 

VALIDEZ POUR ARRETER LA MUSIQUE DE FOND