Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de La CGT d'Alès
  • Le blog de La CGT d'Alès
  • : Blog Union Locale CGT Ales
  • Contact

TRACTS


  Rassemblement 4 Mai

Saint Martin de Valgalgues

 Cliquez ici--


tract4mai NEW


 


 



 

  Pétition Non au Travail du Dimanche

 

 


Rechercher

AGENDA

PERMANENCE JURIDIQUE,

SANS Rendez-Vous :
LES MERCREDIS

DE 9 H A 12H00

ET DE 14 H à 17 H


 


Texte Libre
















1 avril 2014 2 01 /04 /avril /2014 09:37

VALLS1.JPG
François Hollande dit avoir entendu les Français, mais apparemment il est sourd de l'Oreille Gauche car après avoir nommé le plus Libéral des Socialistes qui ne (faisait même pas l'unanimité dans son propre camp) voilà qu'il nous propose certainement pour faire le pendant du PACTE de Responsabilité, un PACTE de Solidarité bâti sur 3 Piliers 

1/ L'Education et la Formation

2/ La Sécurité Sociale et la Santé

3/ Pouvoir d'achat et diminution des Impôts

Mais à y regarder de plus près, on voit bien que ces trois Piliers sont bâtis sur du sable :

1/ Il dit vouloir donner priorité à l'Education Nationale qu'il souhaite développer, on sait déjà que 2 000 Postes d'Assistants d'Education ont été supprimés à la rentrée 2013 et que sa Réforme des Rythmes Scolaires va entraîner progressivement une "Privatisation" de l'Education.

2/ La Sécurité Sociale : Il vient de supprimer les Cotisations Familiales et il propose aussi de squpprimer des cotisations salariales pour augmenter le pouvoir d'achat. On voit bien que ces mesures ne vont faire qu'augmenter les déficits 

3/ Pouvoir d'achat  : Cette augmentation sera effectuée non pas par l'augmentation du SMIC (GATTAZ ne veut pas) mais par une baisse de cotisations qui va augmenter le déficit de la Sécu 

valls3.JPG

Baisse des Impôts à l'horizon 2017 : Il vient d'augmenter la TVA (et la CSG va suivre) pour financer le CICE et le PACTE de Responsabilité

On le voit bien si Hollande a offert cash les 35 Milliards du PActe de Responsabilité et les 20 Milliards du CICE au MEDEF pour ce qui est de son soi-disant PACTE de Solidarité c'est pas gagné...

ENCORE UN EFFET...... D'ANNONCE

cliquez sur l'image

VALLS2.JPG

Repost 0
Published by Union Locale CGT Alès
commenter cet article
29 mars 2014 6 29 /03 /mars /2014 16:40

Communiqué de la SNJ CGT

fn6

Communiqué de la SNJ CGT

Consternation et sidération à la lecture des rapports du CSA sur les temps de paroles politiques en cette période électorale ! France 3, la chaîne de service public « préférée des Français », a tendu le micro au Front National de façon éhontée : sur la période examinée par le CSA, qui court du 10 février au 21 mars, les chiffres montrent une surreprésentation du Front National et un déséquilibre total pour les autres partis.

Jusqu’à 48% des temps de parole pour le FN ! Sur France 3, le FN bénéficie de 29% des temps de parole au 14 mars. On a compté jusqu’à plus de 48% la semaine précédente !!!

Mais comme il faut bien respecter l’équité jusqu’au 21 mars, un pseudo équilibre se fait la dernière semaine, in extremis, pour aboutir sur toute la période à 17% pour le FN, mais 3,9% pour EELV – 4,85 pour le Parti de Gauche – 4,79 pour l’UDI, carrément rien pour le MoDem, le NPA, le Parti radical – 33,84 pour le PS et 30,12 pour l’UMP.

A l’issue du 1° tour des municipales, le FN, qui a déposé en tout 585 listes, représente 4,7% des voix dans les villes de plus de 1000 habitants. »

Alors monsieur le président de FTV, messieurs les directeurs et sous-directeurs de l’information, messieurs les rédacteurs en chef etc… nous osons espérer que la réapparition du Front National au niveau municipal dans le pays vous interpelle, comme elle choque une majorité des citoyens et des républicains.

Le problème, c’est que vous portez une lourde responsabilité dans ces résultats, en ayant omis de veiller au pluralisme dont vous devez pourtant être les garants. Vous trahissez par votre désinvolture le travail des journalistes de terrain qui, eux, se soucient au quotidien de l’équilibre et de l’éthique de leurs reportages.

Vous méprisez les citoyens en ne leur offrant pas une information permettant de faire des choix politiques éclairés, vous bafouez la mission de service public qui nous est dévolue.

Nous, salarié-e-s de France TV et aussi téléspectateurs payant la redevance, nous vous exprimons notre colère, notre honte d’être de fait assimilés à une chaîne qui fait le lit de l’extrême droite, en ayant accordé une visibilité au FN disproportionnée par rapport à son implantation municipale. Nous vous demandons des explications et attendons un changement rapide de cap. »

 

SNJ CGT

fn8

Repost 0
Published by Union Locale CGT Alès
commenter cet article
29 mars 2014 6 29 /03 /mars /2014 11:41

florange

 

La braise des hauts fourneaux de Gandrange et Florange est encore chaudes et la Loi que le candidat Hollande avait promise en se rendant sur le site et qui avait été votée à l’assemblée Nationale vient d’être retoquée par le Conseil Constitutionnel (saisi par l’UMP). Pourtant, c’était une Loi édulcorée qui avait été votée car elle ne concernait que les seules entreprises de plus de 1.000 salariés, de plus cette loi ne prévoyait pas « d'obliger » à céder un site rentable. Elle prévoyait seulement l'obligation de « rechercher » un repreneur pendant 3 mois et de transmettre les éventuelles offres de reprise au Comité d’Entreprise qui aurait pu saisir le Tribunal de commerce. La belle affaire !.

 

 Le groupe UMP à l’assemblée nationale a jugé en osmose avec le patronat cette disposition trop contraignante et a déposé un recours devant le conseil constitutionnel.

Celui-ci vient de déclarer anticonstitutionnelles les principales obligations pour l’employeur et a jugé les sanctions pécuniaires trop élevées (20 fois le Smic) et contraire au droit de propriété.

On sait très bien que même ces sanctions n’auraient pas fait reculer les Grands Groupes, compte tenu de la puissance de leur puissance, on sait qu’ils s’adaptaient  et provisionnaient l’argent nécessaire. Exemple : avant même la fermeture de Gandrange, Mittal avait provisionné les 35 M€ dont il avait besoin pour le plan social.

 

Par cette décision le conseil constitutionnel choisit le droit constitutionnel de propriété contre le droit constitutionnel de travail.

C’est une décision politique en faveur du patronat et du capital contre le travail et les travailleurs.

La CGT appelle le gouvernement et les parlementaires à légiférer à nouveau en proposant une loi qui donne des droits d’intervention aux salariés sur les stratégies des entreprises.

La CGT propose que le comité d’entreprise ait le droit de suspendre les licenciements et les aides publiques ainsi que l’obligation pour l’employeur de céder le site lorsque des repreneurs se font connaître.

 

 

Le droit constitutionnel à travailler est bafoué par le patronat et ses alliés politiques.

 

CLIQUEZ SUR L'IMAGE

florange2-copie-1

Repost 0
Published by Union Locale CGT Alès
commenter cet article
25 mars 2014 2 25 /03 /mars /2014 15:34

A force de dédiaboliser ce Parti Extrémiste, voilà vers quoi on débouche...

Que le Parti Solférinien au Pouvoir continue à mener l'inverse de la politique pour laquelle il a été mis à la direction du Pays, que les Médias continuent à présenter le FN comme un Parti comme les autres et après on s'étonne qu'il se revendique en tant que tel......

Quand certains hommes politiques comme Bernard Tapie prétendent qu'ils redoutent plus Melenchon que Marine Le Pen cela nous fait naturellement penser aux heures sombres de notre histoire où d'aucun affirmaient

"Plutôt Hitler que le Front Populaire"...

Non le FN n'est pas et ne sera jamais un Parti comme les autres et arrêtons de faire croire que depuis qu'il est dirigé par la fille, il a changé.

Il a seulement changé de stratégie et d'image mais ses fondements restent toujours les mêmes....... 

 FN

cliquez ici

 

Repost 0
Published by Union Locale CGT Alès
commenter cet article
25 mars 2014 2 25 /03 /mars /2014 15:29


 fn6

Le front national n’est pas un parti comme les autres !

      Ce parti en faisant croire qu’il est préoccupé par le devenir des salariés, de la population la plus pauvre, prêt à prendre des mesures sociales, dénonçant au passage les dérives du patronat, du gouvernement, de l’Europe tente de nous faire oublier qu’il est ultra libéral, pro patronat, xénophobe, raciste et que sa politique est fondée sur la préférence nationale.

Principe abject, anti-républicain opposé à l’égalité, à la fraternité et aux libertés, ainsi qu’aux textes internationaux du travail et des droits de l’homme. Cette théorie est par essence rejetée par l’esprit de solidarité et de coopération entre les travailleurs, les peuples, qui anime la CGT dont les fondements sont l’internationalisme et l’anti-capitalisme.

 Ces dernières années l’adoption des thèses de l’extrême droite par la droite dite républicaine, la banalisation de ces idées nauséeuses par des médias compatissants, une crise systémique sans précédent, où le chômage dépasse les 10% et le seuil de pauvreté explose, ont permis au FN de s’implanter durablement.

Cette dégradation de la société a engendré une perte de repaire. Le repli sur soi, l’individualisme ont larvé les esprits. Nicolas Sarkozy et ses ministres ont orchestré les dernières campagnes électorales, d’une façon violente stigmatisant en permanence les chômeurs, les immigrés, les pauvres, en agissant de la sorte, ils ont ouvert une brèche dans laquelle l’extrême droite s’est engouffrée, lui permettant ainsi de porter en place publique les idées les plus répugnantes et néfastes pour la république et l’humanité. Cette minorité réactionnaire, conservatrice, opposé aux progrès social, au progrès tout court, doit disparaître à jamais du paysage républicain.

Cette espèce fascisante qui se nourrit de la misère, de l’inculture, du chômage et de l’individualisme fait son lit des peurs que la crise capitaliste impose aux peuples.

Le FN a grandi sur fond de déclin économique. Derrière son discours social se dissimule, la haine, le racisme, la destruction des solidarités, des services publiques, de l’école, le refus de la retraite à 60 ans, l’abandon des 35 h, la déréglementation du travail, sans oublier, l’anti-syndicalisme.

Il dénonce la faiblesse du pouvoir d’achat, mais refuse l’augmentation du SMIC, car sa volonté est de réduire pour les entreprises le coût du travail entraînant plus d’efforts pour le salarié.

Le FN qui n’est pas à une contradiction près, attaque la droite et le patronat, mais à l’image de Thatcher ou Bush, son programme est ultra libéral.

Le FN est une véritable arme de destruction massive des droits sociaux et des libertés. En prônant un état sécuritaire, les orientations budgétaires iront vers la police, l’armée au détriment de l’éducation, de la formation, de la santé et des solidarités.

La femme est destinée à rester au foyer pour élever ses enfants et les rendre disponibles pour les patrons. Une loi sera votée contre l’IVG et les allocations seront versées aux bons Français.

La peine de mort sera rétablie.

Cette vision pétainiste de la famille, du travail, de la société, situe bien l’idéologie de ce parti dans la pure tradition de l’extrême droite française. Celle qui collaborait en d’autres temps avec l’occupant nazi.

L’histoire nous enseigne que les partis fascistes se sont souvent parés de vertus sociales pour prendre le pouvoir. Nous avons tous en mémoire, les conséquences dramatiques de ces expériences qui se sont soldées par des déclins sociaux, la répression et des guerres meurtrières dont nous faisons encore les frais aujourd’hui.

Les convergences d’idées entre la droite et l’extrême droite dévoilent bien la porosité entre ces mouvances, mais surtout pointe le danger qu’elle engendre sur la démocratie et la démocratie sociale en particulier.

 

Les candidats, FN jouent du désespoir qu’ils ont eux même semé, les mêmes qui ne cessent de dénoncer la fraude sociale et les immigrés, ceux qui ne parlent jamais des entreprises qui sont responsables de cette fraude sociale à plus de 80% et du travail dissimulé, ceux qui ne touchent mots sur les 30 milliards d’exonérations de cotisations patronales détruiraient tout idée de progrès social.

Après avoir rejeté Sarkozy et sa politique anti-sociale, nous devons nous mobiliser et faire barrage à la coalition des droites en votant pour les candidats qui s’engagent clairement pour défendre les intérêts des salariés et du peuple en augmentant fortement les revenus, en défendant les acquis sociaux, en permettant de gagner des droits nouveaux.

La gestion de notre pays par l’UMP pendant cette dernière décennie a été dévastatrice pour l’économie, pour l’emploi et les libertés, mais aussi pour l’image de la France dans le monde. Les affaires, la corruption, le favoritisme, le déclin sont le bilan du précédent gouvernement.

La milliardaire Le Pen et ses amis qui qualifient leurs adversaires de tous pourris n’ont pas fait mieux lorsqu’ils ont géré des villes (Toulon, Vitrolles…), sans parler des financements occultes, des héritages détournés, des guerres de pouvoir….

Jusqu’à maintenant le réflexe républicain a fait échouer la stratégie du FN, aujourd’hui le danger est bien présent. La décomposition de la droite dite classique, la Politique Austéritaire menée par ce Gouvernement, nous imposent de passer à l’offensive idéologique et à barrer la route au Front National.

Jeunes, travailleurs, privés d’emploi, retraités ne votez pas contre vos intérêts.

 

fn8

 

Repost 0
Published by Union Locale CGT Alès
commenter cet article
25 mars 2014 2 25 /03 /mars /2014 09:56

AU NOM DE LA LUTTE CONTRE LES DEFICITS PUBLICS,

LE GOUVERNEMENT PRET A SACRIFIER LES ELECTIONS PRUD'HOMMALES

PRUD.JPG

Le Conseil des Prud'hommes composé de Juges non professionnels élus par leurs pairs (Salariés et Employeurs) ont pour mission de régler les litiges individuels (Salaires, Congés PAyés, licenciements, etc) qui surviennent entre les Employés et leurs Patrons dans le cadre d'un contrat de travail de droit privé.

Chaque année cette juridiction traite des centaines de milliers de dossiers et pour autant elle est mise à mal par le Gouvernement au nom de la Sacro-sainte baisse des Dépenses Publiques. En effet il est question de supprimer l'élection au profit d'une désignation basée sur la représentativité syndicale.

Les arguments avancés pour motiver cette réforme sont aussi surprenants qu'inacceptables. Le Ministre du Travail Michel Sapin prétexte le faible taux de participation à ces élections et le coût "insupportable" de ces élections (91 Millions d'Euros)

Or cette élection concerne plus de 19 Millions de personnes et rien ne peut justifier que l'on sacrifie une élection démocratique de plus la désignation en fonction de la représentativité est contraire à l'article 6 de la Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen.

MARSEILLAISE-CPH-NIMES-19-mars-2014--3-.jpg

 

.

Repost 0
Published by Union Locale CGT Alès
commenter cet article
25 mars 2014 2 25 /03 /mars /2014 09:01

LA REDOUTE : la CFDT signe

(et oui encore une fois),

le plan social est validé

redoute.JPG

La CFDT, Syndicat majoritaire de La Redoute, a annoncé lundi qu'il allait finalement signer le protocole d'accord de la direction sur le plan social, après avoir annoncé vendredi son refus, aux côtés de la CGT et de SUD.

Alors que l’intersyndicale réclamait  40 000 euros d’indemnités et 1 500 euros par année d’ancienneté, ainsi que l’extension des mesures aux salariés qui resteraient mais pourraient être licenciés dans les années à venir, Kering a refusé de monter au dessus de 20 000 euros d’indemnités plus 750 à 1 200 euros par année d’ancienneté, sans aucune garantie pour les futurs licenciés.

redoute2.JPG

Un délégué CGT explique la position de l’actuel propriétaire: «Kering joue sa dernière carte, celle du chantage. En aucun cas la signature de l’accord n’est obligatoire pour que la cession ait lieu. Pinault (dont la Fortune s'élève à 11 Milliards d'Euros) peut vendre La Redoute à qui il veut !

Mais c’est un moyen de créer la division et de nous forcer à signer, pour qu’ensuite on soit pieds et poings liés et qu’on ne puisse plus dénoncer ce qui se passe dans l’entreprise.»

CLIQUEZ SUR L'IMAGE

redoute3.JPG

Repost 0
Published by Union Locale CGT Alès
commenter cet article
23 mars 2014 7 23 /03 /mars /2014 14:48

stresspatron4.JPG

C'est vrai que la Réforme des Retraites qui va nous obliger à bosser jusqu'à 66 ans, l'ANI qui va rendre plus simple les licenciements et plus complexes les modalités de contestation, le CICE qui va nous prendre 10 Milliards en TVA pour les offrir au PAtronat et le PActe d'Irresponsabilité qui va supprimer les Cotisations de la Branche Famille prélevées sur notre salaire et versée par le PAtronat, .....Tout cela ne les stresse pas du tout......

 

stresspatron.JPG

Par contre, quand ils exigent des profits et des modes d'organisation du travail qui tuent les salariés, quand ils licencient et détruisent la vie des salariés qui ont fait leurs profits, quand ils détruisent la vie des enfants des salariés, ils sont toujours en pleine forme !

stresspatron2.JPG

 

 

Ils ne méritent que la corde pour les pendre et là on verra s'ils sont stressés......

 

CLIQUEZ SUR L'IMAGE....

stresspatron5.JPG



Repost 0
Published by Union Locale CGT Alès
commenter cet article
23 mars 2014 7 23 /03 /mars /2014 08:29

ESPAGNE1.JPG

Plusieurs centaines de milliers de manifestants venus de toute l'Espagne ont convergé samedi à Madrid pour réclamer la fin de la politique d'austérité imposée par l'Union européenne.

Les "marches de la dignité" ont réuni dans la capitale espagnole 600 000 personnes venues de toutes les régions d'Espagne pour dénoncer "l'urgence sociale", le chômage et l'austérité, le logement, la santé, l'éducation et la lutte contre la pauvreté.

Certains manifestants avaient traversé le pays, parcouru à pied des centaines de kilomètres, d'autres les ont rejoints aux portes de Madrid. Depuis fin février, plusieurs milliers de personnes sont parties de 15 provinces espagnoles et se dirigeaient vers Madrid à pied, en voiture, en bus ou en train. Les organisateurs ont annoncé que des centaines de cars et au moins quatre trains avaient été affrétés dans plusieurs régions d'Espagne. Agitant des drapeaux de toutes les régions d'Espagne, une immense foule a envahi le centre de la capitale pour le plus grand défilé organisé depuis ceux de 2012.

 

Sur leurs banderoles, les participants exhortaient le gouvernement conservateur espagnol à ne pas honorer les dettes contractées auprès des créanciers internationaux et à s'attaquer au chômage, qui touche 26% de la population active.

ESPAGNE2.JPG

"Du pain, des emplois et un logement pour tous!", lisait-on sur une banderole.

Les forces de l'ordre étaient massivement présentes en marge du cortège, au-dessus duquel surnageaient des drapeaux républicains et communistes, ainsi que des banderoles appelant à l'arrêt des coupes budgétaires dans la santé, l'éducation et le logement social.

Tous avaient le sentiment d'une grande injustice, de payer le marasme économique, les déficits publics et le sauvetage bancaire européen de plus de 40 milliards en 2012 tandis que, selon eux, les responsables de l'explosion de la bulle immobilière, de la corruption et des abus bancaires continuent de s'enrichir.

 

Comme un symbole, un gigantesque doigt d'honneur a surgi de la foule. "Le peuple se réveille. C'est fini la fête", assurait une pancarte accrochée au doigt.

ESPAGNE4.JPG

Repost 0
Published by Union Locale CGT Alès
commenter cet article
22 mars 2014 6 22 /03 /mars /2014 14:57

sncf5.JPG

Les Cheminots accordent une fois de plus leur confiance à la CGT en Languedoc-Roussillon. Ils ont été nombreux à voter pour le scrutin du 20 mars 2014 avec plus de 77 % de votants. L'attachement des Cheminots au Syndicalisme dans l'Entreprise n'est plus à démontrer.

 

 

Le résultat pour l’élection CE confirme la première place de la C.G.T avec 47,08 % des voix, tous collèges confondus, loin devant la deuxième Organisation Syndicale qui obtient 26,82 % des voix. 

sncf2.JPG

cliquez sur l'Image

sncf4.JPG

Repost 0
Published by Union Locale CGT Alès
commenter cet article

Musique de Fond

 

VALIDEZ POUR ARRETER LA MUSIQUE DE FOND