Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de La CGT d'Alès
  • Le blog de La CGT d'Alès
  • : Blog Union Locale CGT Ales
  • Contact

TRACTS


  Rassemblement 4 Mai

Saint Martin de Valgalgues

 Cliquez ici--


tract4mai NEW


 


 



 

  Pétition Non au Travail du Dimanche

 

 


Rechercher

AGENDA

PERMANENCE JURIDIQUE,

SANS Rendez-Vous :
LES MERCREDIS

DE 9 H A 12H00

ET DE 14 H à 17 H


 


Texte Libre
















26 octobre 2013 6 26 /10 /octobre /2013 17:38

Le PDG de Call-Expert qui a licencié les 107 Employés de Saint Christol les Alès vient d'être mis en examen et incarcéré par le PRocureur d'Amiens pour Abus de biens sociaux et Etablissement de Faux Bilans

L'Union Locale CGT d'Alès qui depuis le début de ce conflit veut que la lumière soit faite sur ce dossier et notamment dans le "non-contrôle" de l'utilisation de l'argent public s'est dans un premier temps vue fortement attaquée par les Autorités Publiques et notamment par le Préfet du Gard.

 

Or l'arrestation du PDG de Call-Expert vient en quelque sorte confirmer ce qui était déclaré depuis le début par l'Union Locale CGT d'Alès à savoir qu"'il s'agissait bien d'une Banqueroute frauduleuse. M. Delamarre a abandonné le Site de Saint Christol et ses 107 Salariés pour ouvrir un Centre Low-Cost à l'Ile MAurice et ce après avoir laissé plus de 2 187 000 € de Dettes Sociales et après bénéficié de plus d'1 Million d'euros d'argent Public....

 

ARTICLE MIDI-LIBRE CLIQUEZ SUR L'IMAGE

 

ml2610.JPG

 

ARTICLE OBJECTIF GARD CLIQUEZ SUR L'IMAGE

 

OG2610.JPG

JOURNAL FRANCE-BLEU GARD LOZERE

à écouter à partir de 4 Minutes 40..........

 

FBGL

img178.jpg

Repost 0
Published by Union Locale CGT Alès
commenter cet article
25 octobre 2013 5 25 /10 /octobre /2013 18:18

 

SYNDICALISTES 

 

PAS VOYOUS


La CGT
appelle l’ensemble des salariés, des citoyens, à venir massivement manifester pour une véritable démocratie sociale, respectueuse des libertés syndicales le 5 novembre 2013, à 10h à Roanne, à l’occasion du procès des « 5 de Roanne » qui ont refusé de se soumettre au prélèvement de leur ADN. 

 

L’Union Locale CGT d’Alès organise un déplacement pour se rendre à Roanne afin de participer à ce Rassemblement.

 

 Les Inscriptions sont prises à

l’Union Locale, par téléphone

au 04.66.30.04.57

ET CE JUSQU’AU JEUDI 31 OCTOBRE

 

 DERNIER DELAI

ROANNE.JPG

 

PETROANNE.JPG

Repost 0
Published by Union Locale CGT Alès
commenter cet article
22 octobre 2013 2 22 /10 /octobre /2013 14:13

Les salaires sont au centre de la crise que traverse notre pays et la zone euro.


Le patronat n’a de cesse de diminuer la masse salariale, de revendiquer -et hélas d’obtenir- des exonérations sociales et de refuser de reconnaître les qualifications.

 

Alors que la rentabilité financière des entreprises est en hausse, la faiblesse des salaires, la perte de pouvoir d’achat qui en résulte plombent notre économie.

 

Pour la CGT, le travail n’est pas un coût, mais un atout économique et social, alors quele capital coûte de plus en plus cher pour l’ensemble de la société ainsi que l’explique Nasser Mansouri-Guilani, économiste : 

 

"ce qui crée de la richesse et donc de la valeur ajoutée, c’est bien le travail humain.

 

Or le partage de cette richesse créée se fait au détriment des salaires.

 

Ce qui handicape la France, ce n’est pas le « coût » du travail mais bien le coût du capital,

c’est-à-dire les prélèvements financiers.

 

=> Ainsi, en 1950, pour 100 € de masse salariale, les entreprises versaient 9,5€ de dividendes et 4,5€ de charges d’intérêts.


=> Aujourd’hui, pour 100 € de masse salariale, les propriétaires reçoivent 36€ et les créanciers 10€.


 

En France, contrairement aux idées rebattues par le patronat

 

le prix du travail ne coûte pas si cher que cela.

 

Le prix du travail en France, y compris les cotisations sociales, se situe dans la moyenne des pays qui ont à peu près le même niveau de développement économique et social.
En revanche, la France se situe dans le peloton de tête en ce qui concerne la productivité du travail.

 

 

Aujourd’hui, les prélèvements financiers (dividendes et intérêts versés) équivalent à la moitié de la masse salariale des sociétés non financières.


Par conséquent, ce qui handicape la France, c’est bien le coût du capital et non les salaires.


Contrairement à ce que prétend le patronat, les profits d’aujourd’hui ne font ni les investissements de demain ni les emplois d’après demain.


L’argent versé aux actionnaires est autant d’argent qui ne va ni aux salariés ni à l’investissement productif.

 

La hausse des salaires est nécessaire pour accroître la consommation et accélérer la croissance économique.

 

La consommation des ménages compte pour 57 % du PIB. L’évolution du PIB dépend donc largement de cette consommation.

 

Au cours des années 2000, la consommation des ménages explique deux tiers de la croissance de l’activité économique en France.

 

Enfin, la croissance économique suit l’évolution de la consommation


AUGMENTER LES SALAIRES, LES RETRAITES ET LES MINIMA SOCIAUX RELANCERAIT INEVITABLEMENT LA CONSOMMATION ET DE FAIT LA CROISSANCE

 

 


Repost 0
Published by Union Locale CGT Alès
commenter cet article
20 octobre 2013 7 20 /10 /octobre /2013 16:10

      Bonne journée pour l'Union Locale CGT d'Alès qui contre vents et marrées continue son combat pour le respect et la défense des Salariés du Bassin Alésien et qui a appris hier d'une part la condamnation du Maire UMP à 500 € d'amende pour injures publiques envers notre Organisation et 250 € à l'ancien Secrétaire et à Sébastien Migliore qui avaient été insultés par ce MAire lors d'une inauguration.

 

 

Dans un deuxième temps nous avons également appris la mise en examen et l'incarcération du PDG de CAll-Expert qui avait licencié l'été dernier ses 105 Salariés de Saint Christol et dont la CGT avait toujours pensé qu'il s'agissait d'une banqueroute frauduleuse ce qui lui avait attirée les foudres des Autorités....Apparemment l'UL d'Alès semble n'avoir pas eu tout à fait tort....

Revue de Presse ci-dessous

le-patron-de-call-expert-mis-en-examen-pour-abus-de-biens-sociaux,771577.php#reactions

 

call-expert-le-patron-de-la-societe-de-telemarketing-mis-en-examen/

 

 

max-roustan-condamne,

 

 

l'affaire-des-morpions-de-la-misere-voit-le-maire-finalement-condamne-pour-injure/

 

img176.jpg

 

call-copie-1.JPG

 

bj--2-.jpg

COMM.JPG

 

PREFET

presse 0001

presse 0003 NEW

pref3.JPG

Repost 0
Published by Union Locale CGT Alès
commenter cet article
18 octobre 2013 5 18 /10 /octobre /2013 20:56

À l’occasion des tentatives patronales pour imposer dans les esprits et dans les faits le travail du dimanche et le travail de nuit comme une impérieuse nécessité pour plusieurs catégories de salariés et comme une manifestation ultime de « liberté », de nombreux journalistes professant sur des médias nationaux ou régionaux se sont constitués (à leur corps défendant ou pas, de plus ou moins bonne foi…) en véritables haut-parleurs de l’idéologie dominante dans ce qu’elle a de plus caractéristique : la propagation de concepts tordus et d’éléments d’information floutés, voire franchement inexacts.

 

On a assisté ainsi à une floraison de reportages, interviews, plateaux…dans lesquels la figure principale était celle « du-salarié-qui-n’est-qu’un-exemple-de-tous-ces-salariés-qui-ne-rêvent-que-de-pouvoir-travailler-le-dimanche-ou-la-nuit ».

CLIQUEZ SUR L'IMAGE POUR LIRE LA SUITE DE L'ARTICLE

DIM.JPG

Manifestation vers 1900 pour le repos hebdomadaire qui sera accordé le 13 juillet 1906. Une loi précédente avait été abolie en 1880 sous prétexte qu’elle avait été promue durant la Restauration. Jusqu’en 1906 donc, il revenait au patron de décider du jour de congé de ses employés.

Repost 0
Published by Union Locale CGT Alès
commenter cet article
18 octobre 2013 5 18 /10 /octobre /2013 16:43

Le Maire UMP  d'Alès vient d'être con.....damné pour injures Publiques par la Courd'appel de Nîmes, dans une affaire qui l'opposait à l'Union Locale CGT. 

Max Roustan, maire UMP d'Alès a été con.....damné ce matin pour injures Publiques, par la Cour d'appel de Nîmes à 500 euros d'amende dans une affaire qui l'opposait à la CGT.

Il a également été condamné à verser 250 euros à Fabrice Durand Ancien Secrétaire de l'Union Locale CGT d'Alès ainsi qu'à Sébastien Migliore, représentant du syndicat alésien.

C'est lors du CON......flit des retraites que le MAire d'Alès avait qualifié les Représentants de l'Union Locale CGT d'Alès de CONS et de MORPIONS DE LA MISERE 

 

Relaxé en première Instance sur la Forme, le Maire d'Alès est maintenant CON.......damné au nom du Peuple Français

 

 roust1.JPG

roust2.JPG

Repost 0
Published by Union Locale CGT Alès
commenter cet article
18 octobre 2013 5 18 /10 /octobre /2013 07:17

Le PDG de Call-Expert qui saisit la justice quand on le traite de PAtron Voyou devant les Juges.

Ce Patron qui se comporte comme un Voyou a licencié les 105 Salariés de Saint Christol puis est parti s'installer à l'Ile Maurice en laissant

 

2 187 000  de Dettes Sociales et après avoir encaissé plus d' 1 Million d'Euros de Subventions Publiques (notre Argent....)

cliquez sur l'image

dela

 

PAT2.JPG

Repost 0
Published by Union Locale CGT Alès
commenter cet article
17 octobre 2013 4 17 /10 /octobre /2013 15:25

L'Union Locale C.G.T exprime son indignation face au vote effectué par les Députés Gardois en faveur de la Réforme des Retraites adoptée de justesse à l'Assemblée Nationale et qui entérine la Fin de la Retraite à 60 Ans.

Ils renient ainsi leurs engagements de campagne qui annoncaient : Plus de Justice sociale et plus de Solidarité

 

Les Salariés devront donc

TRAVAILLER PLUS LONGTEMPS

pour toucher des

PENSIONS PLUS FAIBLES....

 

img477.jpg

Repost 0
Published by Union Locale CGT Alès
commenter cet article
17 octobre 2013 4 17 /10 /octobre /2013 07:12

 

MEDEF2.JPG

Aujourd’hui, le Medef ose "donner un carton jaune" au gouvernement, malgré les cadeaux fabuleux qu'il lui fait, et que sont : 

 

* 20 milliards de crédit d'impôts compétitivité-emploi (CICE), et l'assurance d'aucun contrôle sur l'utilisation de l'argent !

* l'accord national interprofessionnel (ANI) mis dans la loi du 14 juin pour affaiblir les moyens de défenses des salariés,

* l’allongement de la durée de cotisation pour la retraite,

* refus de voter une amnistie pour les syndicalistes,

* diminution de la cotisation patronale pour les allocations familiales, pour compenser l’augmentation de la cotisation vieillesse prévue dans le cadre du projet de loi portant réforme des retraites: ce sont les salariés actifs et les retraités qui paieront tout ! (coût 34 milliards)

* abandon du projet d'EBE (impôt sur l'excédent brut d'exploitation),

* casse de l'inspection du travail,

* "laisser faire" sur le travail du dimanche, malgré les décisions de justice,

etc.

 

Et, comme il faut bien trouver plus d'argent 

pour gaver plus les patrons: 

 

* Augmentation de l'impôt sur le revenu, principalement sur les petits et moyens salaires (les hauts revenus et les grosses entreprises bénéficiant de multiples niches fiscales).

* Augmentation de la TVA au 1er janvier ! Payés par les salariés et les retraités (le fait est que les patrons en sont exonénérés !)

* poursuite des suppressions d'emplois dans les services publics, pour donner l'exemple de ce que les patrons peuvent copier dans leurs entreprises,

* poursuite du blocage des salaires des fonctionnaires pour donner des arguments aux patrons contre les revendications salariales dans les entreprises,

etc.

 

Le gouvernement donne tout aux patrons,......mais le Medef en réclame toujours plus !

 

Gattaz demande 100 milliards !

 

On lui donne le doigt,... il prend la main, On lui donne la main,... il prend le bras.

 

Et les patrons ne renvoient rien ! Rien de rien !

 

Plus le gouvernement donne, et plus ils licencient, ferment les usines et délocalisent !

 

Ils n'utilisent que 70% des capacités productives de leurs machines et usines !

 

Ils produisent moins pour gagner plus !

 

Ils licencient plus pour spéculer plus!

 

Ils préfèrent l'argent que l'emploi.

 

Ils font la grève de l'emploi, la grève des salaires,

 

 la grève de la solidarité nationale !

 

Face à ce grand mouvement patronal qui vise liquider les derniers conquis sociaux,

 

 n'est-il pas temps de se serrer les coudes,

de se rassembler et de lutter plus tous ensemble ?

MEDEF.JPG

 

 

Repost 0
Published by Union Locale CGT Alès
commenter cet article
16 octobre 2013 3 16 /10 /octobre /2013 13:44

 

Près de 300 manifestants se sont rassemblés devant la Sous-Préfecture ce matin à l'appel de la CGT, de la FSU, de FO et de Solidaires.

 

Le Bassin Alésien qui connait l’un des plus fort taux de chômage national est lourdement sinistré voit les Entreprises Industrielles fermer les unes après les autres (Shelbox, Jalatte, Tamaris Industrie, Richard-Ducros) et plus récemment Call-Expert. Afin de symboliser cette casse industrielle l’Union Locale CGT avait placé des silhouettes (à l’image de celles que l’on trouvait sur le bord des routes) devant les grilles au nom des “salariés morts au travail” et aussi de ces entreprises disparues.

 

Une nouvelle fois les participants ont voulu exprimer leurs revendications de : 

 

* de rétablir l’âge légal de départ à 60 ans,

*  de reconnaître la pénibilité par des départs anticipés,

* d’assurer une retraite équivalente à au moins à 75 % du salaire d’activité pour une carrière complète avec un minimum à 1700 euros,

*  d’assurer l’égalité entre les femmes et les hommes,

* de valider les années d’études et de précarité subies,

* de calculer la pension sur la base les 10 meilleures années au lieu des 25 pour le régime général,

*  d’indexer les pensions et retraites sur l’évolution du salaire moyen.

 

Ils ont contesté l'idée que le travail et les salariés soient un coût, et ont, au contraire, réaffirmé que le travail et les salariés sont les producteurs de richesses.

 

CLIQUEZ SUR L'IMAGE POUR LIRE L'ARTICLE D'OBJECTIF GARD


 

15101.JPG

15102.JPG

 

img175.jpg

Repost 0
Published by Union Locale CGT Alès
commenter cet article

Musique de Fond

 

VALIDEZ POUR ARRETER LA MUSIQUE DE FOND