Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de La CGT d'Alès
  • Le blog de La CGT d'Alès
  • : Blog Union Locale CGT Ales
  • Contact

TRACTS


  Rassemblement 4 Mai

Saint Martin de Valgalgues

 Cliquez ici--


tract4mai NEW


 


 



 

  Pétition Non au Travail du Dimanche

 

 


Rechercher

AGENDA

PERMANENCE JURIDIQUE,

SANS Rendez-Vous :
LES MERCREDIS

DE 9 H A 12H00

ET DE 14 H à 17 H


 


Texte Libre
















10 février 2012 5 10 /02 /février /2012 09:29

Richard Valmalle

30100 Alès


Alès le 09 février 2012

                                                                                                             

                                                                                                A l’attention de :  

 

Bernard THIBAULT, Secrétaire Général de la CGT.

Philippe Martinez, Secrétaire Général de la Fédération des travailleurs de la Métallurgie.

Marc Bastide, Animateur  Fédération des travailleurs de la Métallurgie Languedoc Roussillon

Michèle CHAY, Secrétaire Générale de la Fédération des commerces et services

Freddy BAUDUCCO, Secrétaire Départemental du Gard

Alain ALPHON LAYRE, Secrétaire Régional Languedoc-Roussillon

François THIERY-CHERRIER, Référent Confédéral de la Région Languedoc Roussillon,

Bernard MAITRE, Espace « Qualité Vie Syndicale » Confédération

 

 

 

 

 

 

Camarades,

 

Comme je l’ai annoncé ce matin lors de la réunion de la métallurgie dans les locaux de l’union locale d’Alès, je vous informe par la présente que je ne peux plus me mettre autour d’une table avec des camarades de la CGT quels qu’ils soient, et discuter « tranquillement » des luttes à mener, sans recevoir de réponse de notre Organisation Syndicale concernant l’avenir de mon camarade Olivier Bireaud et l’avenir en général des UL d’Alès et de Nîmes.

 

Je continuerai de faire fonctionner le syndicat J Richard Ducros, d’abord par respect  pour mes  30 camarades de lutte, ensuite pour la défense des 224 salariés licenciés par Fayat à Alès, comme je l’ai toujours fait.

 

Si je continue de militer pour la CGT que j’aime, je dois cependant vous dire que si le Syndicat J Richard Ducros est à jour de ses cotisations pour l’année 2011, de nombreux adhérents me font part de leurs réticences à s’acquitter de celles concernant l’année 2012.

 

En effet ses salariés privés de leur emploi, de leur métier, jetés à la rue depuis un an par un patron voyou se soucient en premier lieu du sort que l’on réserve à notre camarade Olivier Bireaud.

 

Sans polémiquer, sans nourrir de querelle partisane, nous avons convenu de récolter nos cotisations de trimestre en trimestre comme à l’accoutumée sans pour autant les reverser à Cogetise pour l’instant.

 

C’est avec grande amertume que nous ressentons des similitudes dans les méthodes employées par la Fédération du Commerce et une partie de notre Organisation et certains patrons lorsqu’il s’agit de refuser la démocratie et le dialogue.

 

Enfin pour clarifier ma démarche je vous demande à tous de cesser toutes communication avec moi ne concernant pas la situation d’Olivier Bireaud (échanges de mail, courriers, appel téléphonique etc. ...) la seule info que je souhaiterai recevoir serait l’invitation à l’Assemblée générale Gardoise que nous réclamons depuis des mois afin d’ouvrir enfin un vrai dialogue.

 

Je vous fais grâce de tous les mails, courriers, motions et divers appels que j’ai  déjà adressés à  certains d’entre vous et auquel vous n’avez jamais répondu.

 

 

 

 

 

Richard Valmalle

 

Secrétaire du syndicat CGT J Richard Ducros

Membre du bureau de l’UL d’Alès

Membre de la CE de l’UL  d’Alès

Repost 0
Published by Union Locale CGT Alès
commenter cet article
8 février 2012 3 08 /02 /février /2012 11:23

img337.jpg

img338.jpg

img339.jpg

 

REACTION DE FRANCIS IFFERNET

 

img340.jpg

REACTION DE RICHARD VALMALLE (EX RICHARD-DUCROS)

 

img341.jpg

 

REACTION DES "10 D'ALES"

 

img342.jpg

Repost 0
Published by Union Locale CGT Alès
commenter cet article
8 février 2012 3 08 /02 /février /2012 10:35

img333.jpg

img334.jpg

img335.jpg

 

img332.jpgimg336.jpgimg330.jpg

 

img331-copie-1.jpg

Repost 0
Published by Union Locale CGT Alès
commenter cet article
4 février 2012 6 04 /02 /février /2012 09:17
Repost 0
Published by Union Locale CGT Alès
commenter cet article
3 février 2012 5 03 /02 /février /2012 08:55

CLIQUEZ CI-APRES POUR ACCEDER AU BLOG link

 

 

 

BLOQUES AUX PORTES DU CONGRES

 

 

 

 

MANIFESTATION 12 JANVIER
à MANTREUIL

 

 


Repost 0
Published by Union Locale CGT Alès
commenter cet article
18 janvier 2012 3 18 /01 /janvier /2012 07:40

olivier_NEW.jpg

Repost 0
Published by Union Locale CGT Alès
commenter cet article
18 janvier 2012 3 18 /01 /janvier /2012 07:38

SYNDICAT COMMERCE SERVICES CGT ALES"

 objet : DEFENDONS LES MILITANTS CGT

 A toutes les organisations de la CGT

 Rassemblement à Montreuil
 pour défendre la démocratie dans la fédération du commerce et des services

 250 militants du commerce et de l’interpro se sont rassemblés jeudi 12 janvier de 11 heures à 17 heures au siège de la CGT pour protester contre les pratiques anti-démocratiques de la Fédération du commerce et des services.

La fédération a refusé de recevoir une délégation, au nom du principe du « fédéralisme », parce que des militants de l’interpro en faisaient partie, en vertu des choix faits par les militants présents au rassemblement.

C’est, finalement, la confédération qui a accepté de recevoir une délégation, au bout de 4 heures de discussions, sans que Michèle Chay, secrétaire générale de la fédération du commerce ET membre du bureau confédéral ne participe à la rencontre.

Elle était pourtant présente sur le site et disponible, puisqu’elle avait interrompu, dès la fin de la matinée, la réunion de la CE fédérale.

Les membres de la direction confédérale, qui ont mis fin à ce blocage incompréhensible, ont fait preuve d’écoute et se sont engagés à établir un compte rendu de la réunion. Les participants ont demandé à être destinataires de ce document. Il est à noter qu’à aucun moment, les membres du bureau fédéral (CAI) ne sont venus rencontrer les militants rassemblés.


Enfin, la fédération a, en début de soirée, adressé un communiqué malhonnête à l’ensemble des organisations de la CGT, signé « la CE fédérale », que la CEF n’a pu approuver puisque ses travaux ont été interrompus bien avant qu’il ne soit rédigé.


 Un rassemblement à Montreuil, pourquoi ?


 Outre les camarades de l’interpro, le rassemblement était principalement constitué de militants de nombreuses entreprises du commerce et des services, venus de tout le territoire dire leur opposition aux agissements scandaleux de cette fédération, en proie à une crise démocratique très grave.

 Cette crise s’est accélérée à l’approche du congrès tenu par cette structure en mai 2011 : la direction sortante a manipulé la représentation au congrès, gazé une moitié des délégués et truqué les votes pour être finalement élue avec la plus faible majorité de l’histoire de la fédération (60% environ).

 A la suite de ce congrès, la fédération du commerce a entrepris d’éliminer ses opposants, espérant ainsi faire taire les divergences.

 C’est ainsi que, dès le lendemain du congrès, elle a sollicité la direction de l’entreprise "Transgourmet" pour mettre fin au détachement de notre camarade Yücel Basarslan, secrétaire fédéral sortant et le contraindre à réintégrer son entreprise. Il est nécessaire de rappeler que Yücel bénéficiait d’un détachement, acquis par le rapport de forces, AVANT de prendre des responsabilités à la fédération.

 Olivier Bireaud, salarié de la fédération depuis 2002 (AVANT son élection à la CE fédérale) s’est vu enjoindre de quitter Alès dans un délai de 3 jours pour venir travailler à Montreuil. Olivier ne peut accepter une telle proposition (ses enfants sont scolarisés dans la région). La fédération le sait.
 Elle l’a donc, sciemment, contraint à refuser cette « proposition » et a entamé, dans la foulée, une procédure de licenciement.

L’Union syndicale de Paris, subventionnée par la fédération depuis près de 30 ans (en raison de la faiblesse du montant des cotisations de nos secteurs) a appris au mois de juillet 2011 que la fédération avait décidé, sans aucune justification, de diviser par 4 la subvention pour l’année en cours.

A ce jour, elle n’a pris aucun engagement pour l’année 2012.

L’US Paris, qui multiplie les luttes victorieuses depuis 8 ans et qui a plus que doublé le nombre de ses cotisations, se trouve dans l’obligation de procéder à des licenciements économiques. La fédération refuse toute possibilité de reclassement alors que, jamais, la fédération du commerce n’a disposé d’autant de moyens financiers.


 La répression s’exerce, également, sur les délégués d’entreprise titulaires d’un mandat fédéral. Ceux qui ont « mal » voté subissent tous les jours un chantage au mandat selon une logique très simple : « vous ne pouvez représenter la fédération si vous n’êtes pas d’accord avec la fédération »

.
Cet autoritarisme, cette répression, accompagnés d’une totale absence de réflexion prospective et de ligne revendicative concrète met l’avenir de notre fédération en danger.

 Nous considérons que le commerce est l’affaire de toute la CGT : il n’y a pas une UL en France qui n’organise des salariés de nos professions.

C’est pourquoi nous appelons à un sursaut de l’ensemble de la CGT pour mettre fin à une situation qui met en difficulté toute notre organisation, au pire moment d’une offensive patronale sans précédent.

 Si nous contestons fortement le fonctionnement de notre fédération, si nous regrettons le peu d’implication de la confédération pour tenter d’aider à résoudre ce conflit, notre démarche ne consiste pas à remettre en question globalement les orientations de la CGT ni à défendre le petit bout de gras de camarades en mal de responsabilités : réduire notre action à cela, comme tente de le faire la fédération, c’est faire preuve du même mépris que celui qui consiste à ne pas recevoir une délégation de manifestants.

 Toute la CGT peut compter sur nous pour continuer ce combat pour la démocratie et la liberté d’expression dans notre organisation. Ce premier rassemblement a montré notre force collective et notre détermination à défendre les valeurs de la CGT. Nous ne nous laisserons ni impressionner par les coups de menton autoritaires, ni enfermer dans un rôle qui n’est pas le nôtre.


 Vive la démocratie, Vive la CGT !


SYNDICAT COMMERCE SERVICES CGT ALES

Repost 0
Published by Union Locale CGT Alès
commenter cet article
17 janvier 2012 2 17 /01 /janvier /2012 07:30

1801_NEW.jpg

Repost 0
Published by Union Locale CGT Alès
commenter cet article
12 janvier 2012 4 12 /01 /janvier /2012 11:06

img317

img318.jpg

Repost 0
Published by Union Locale CGT Alès
commenter cet article
11 janvier 2012 3 11 /01 /janvier /2012 16:31

img316.jpg

Repost 0
Published by Union Locale CGT Alès
commenter cet article

Musique de Fond

 

VALIDEZ POUR ARRETER LA MUSIQUE DE FOND